vendredi 23 mai 2014

Professionnels de santé : Les libéraux interrogés sur leur avenir



Pour la troisième année consécutive, CMV Médiforce est allé questionner les professionnels libéraux de la santé sur l'exercice de leur métier. Huit professions ont été sollicitées pour cette édition : les généralistes, les chirurgiens-dentistes, les pharmaciens, les infirmières, les kinés, les vétérinaires, les biologistes et les radiologues.
Il ressort de cette enquête que 69 % des professionnels interrogés travaillent en indépendant ou en entreprise unipersonnelle. Mais ils ne sont que 52 % à vouloir conserver ce statut dans les cinq ans. Le regroupement en cabinet ou en maison de santé séduit 10 % de nouveaux adeptes. Et le statut de salarié conviendrait à 16 % des libéraux interrogés. Ces chiffres concernent l'ensemble des professions à l'exception des radiologues et des biologistes, moins nombreux à vouloir changer leur façon d'exercer. Parmi les difficultés relevées : les radiologues, les chirurgiens-dentistes et les biologistes pointent les charges et la pression fiscale, les contraintes administratives et la baisse des revenus. Les chirurgiens-dentistes et les kinés indiquent les diminutions des remboursements des soins. Quant aux pharmaciens, ils se plaignent de la concurrence d'internet et des grandes surfaces, et de l'auto-médication.
Article publié le 09/04/14 - © Les Echos Publishing - 2014