vendredi 29 mai 2015

Les gènes déterminent la probabilité d’être piqué par un moustique



Les gènes déterminent la probabilité d’être piqué par un moustique
Tout le monde n’est pas aussi susceptible aux piqûres de moustiques : les moustiques peuvent être très attirés par certaines personnes et en ignorer d’autres. Selon des chercheurs britanniques, l’attractivité dépend du patrimoine génétique de la personne. Les gènes ont sans doute un effet sur l’odeur corporelle écrivent les chercheurs dans la revue « PLOS One ».
De nombreuses hypothèses ont été avancées pour expliquer pourquoi les moustiques préfèrent piquer certaines personnes plutôt que d’autres, mais il n’y en a pratiquement aucune qui soit scientifiquement fondée. Des recherches antérieures ont permis d’établir que l’odeur corporelle joue un rôle. Les scientifiques de la Faculté d’hygiène et de médecine tropicale de Londres ont à présent décodé le mécanisme sous-jacent.
Les chercheurs ont libéré des moustiques tigres dans un tube qui se subdivisait en deux sections. Les participants à l’étude (18 vrais jumeaux et 19 faux jumeaux) ont placé chacun une main à l’extrémité de chaque section. Les tests ont montré que les vrais jumeaux présentaient la même attractivité pour les insectes. Cependant, l’attractivité des faux jumeaux, dont les gènes différaient nettement plus, variait fortement.
Cela prouve que les gènes déterminent bien le risque d’être piqué par un moustique, déclarent les médecins sous la direction de James Logan. Le niveau d’héritabilité a été jugé comparable à celui associé à l’intelligence et la taille. Les chercheurs souhaitent mener d’autres expériences pour identifier les gènes déterminants et les mécanismes de contrôle sous-jacents.
« Si nous comprenions la base génétique de cette variabilité entre les individus, il pourrait être possible de développer des moyens sur mesure de lutter plus efficacement contre les moustiques et de nouvelles façons de les repousser », a expliqué M. Logan. À l’avenir, cela pourrait fournir également une meilleure protection contre les maladies transmises par les moustiques

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire