jeudi 4 juin 2015

ERYSIPELE



ERYSIPELE ET FASCIITE NECROSANTE
ERYSIPELE
1. Définition
- Dermo-hypodermite aigue bactérienne non nécrosante (DHBNN)
- Streptocoque quasi-exclusivement+++
- Récidives fréquentes 20%
2. Facteurs de risque
- Locaux : porte d’entrée, lymphœdème
- Généraux : obésité
- Le diabète n’est pas considéré comme un facteur de risque
3. Clinique :
- Signes généraux : fièvre, début brutal
- Signes locaux : placard inflammatoire sans nécrose, adénopathie satellite, lymphangite
- Recherche d’une porte d’entrée : plaie cutanée, intertrigo
- Aucun examen complémentaire n’est nécessaire au diagnostic
4. Traitement curatif
- Fonction du terrain, de l’importance des signes cliniques et du contexte social
- Si Hospitalisation :
- Antibiothérapie anti-streptococcique
Pénicilline-G IV jusqu'à apyrexie, relai amoxicilline jusqu'à disparition des signes locaux
Durée totale 10 à 14 jours
- Si maintien à domicile :
- AMOXICILLINE 14 jours
- Surveillance clinique quotidienne
- Hospitalisation si non amélioration à 72h
- Si allergie : PRISTINAMYCINE, ou macrolide ou clindamycine
- Traitement de la porte d’entrée
- CONTRE-INDICATION DES AINS/CORTICOIDES
5. Traitement préventif
- Lutte contre stase veineuse et lymphœdème, traitement d’un intertrigo inter-orteils
- Discuter antibioprophylaxie si plusieurs récidives et facteurs de risque identifiables : amoxicilline au long cours (1g/24h)
FASCIITE NECROSANTE
1. Définition
- Nécrose hypoderme, thrombose vasculaire, nécrose aponévrose superficielle et nécrose du derme
- Rare, mortelle dans 30% des cas
2. Facteurs de risque
- Age > 50ans
- Diabète
- Immunodépression, néoplasie
3. Clinique :
- Signes généraux souvent très marqués : signes de sepsis sévère
- Signes locaux : nécrose, taches cyaniques, hypoesthésie, bulles hémorragiques, crépitation
4. Paraclinique :
IRM en urgence
5. Traitement :
  • Réanimation, rééquilibration hydroélectrolytique, amines si besoin
  • Traitement médical : ANTIBIOTHERAPIE en fonction de la localisation
- Membres et région cervico-faciale : PENICILLINE G + Clindamycine +/- Rifampicine
- Abdomen et périnée : Uréidopénicilline + Métronidazole +/- Amikacine
  • Traitement chirurgical : excision des zones nécrotiques
  • Anticoagulation préventive systématique
  • Surveillance, reprise au bloc opératoire fréquente
Cette conférence résume les modalités de prise en charge des infections bactériennes dermo-hypodermiques. La distinction entre les formes non nécrosantes ou nécrosantes doit être précoce, le pronostic fonctionnel et vital pouvant être rapidement engagé.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire