dimanche 14 juin 2015

Numerus clausus, cursus, féminisation : quand la démographie médicale fait débat
À l’occasion de la publication de la 9e édition de son atlas de la démographie médicale en France, le Conseil national de l’Ordre des médecins organise le 16 juin, à Paris, un débat sur les problématiques inhérentes à ce sujet.

L’objectif : aller au-delà des idées reçues. Féminisation de la profession, numerus clausus trop bas, médecins trop peu nombreux… autant de raisons souvent avancées, à tort, pour expliquer les tensions liées à la pénurie de médecins dans certains territoires.
Plusieurs experts et personnalités, tels que Dominique Polton, conseillère à la direction de la Cnamts, Olivier Véran, ancien député et rapporteur de loi sur la modernisation du système de santé, Jean-Yves Grall, directeur de l’ARS Nord-Pas-de-Calais, Marc-Étienne Pinauldt, directeur de développement du CGET, le Dr Jean-François Rault, président de la section Santé publique et démographie médicale du Cnom, et le Dr Patrick Romestaing, vice-président du Cnom en charge de la démographie médicale européenne, croiseront ainsi leur regard et délivreront leurs expertises.
Ce débat sera également l’occasion de revenir sur les drames qui se sont joués à l’université francophone de médecine de Cluj-Napoca, en Roumanie. Entre début mars et début avril, deux étudiantes françaises ont en effet mis fin à leurs jours et deux autres ont fait une tentative de suicide. Une situation qui remet en question la pertinence du numerus clausus et de l’examen classant national.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire