samedi 10 octobre 2015

Docteur, j’ai mal aux dents : mais que fait le médecin généraliste ?



Docteur, j’ai mal aux dents : mais que fait le médecin généraliste ?
L'allongement des délais de rendez-vous chez les dentistes fait que les médecins généralistes sont de plus en plus souvent confrontés à des patients consultant pour des problèmes dentaires. Il ne s'agit pas d'une particularité française, puisque le phénomène est remarqué aussi au Royaume-Uni et a motivé la réalisation d'une étude à l'université de Cardiff. Les auteurs voulaient savoir comment les généralistes prenaient en charge ces problèmes dentaires et plus particulièrement s'ils avaient tendance à y répondre par des prescriptions d'antibiotiques.
De l'empathie pour les patients qui souffrent
Dix-sept médecins généralistes ont accepté de répondre à l'enquête. La majorité des praticiens interrogés n'ont aucune formation initiale pour poser un diagnostic dans la sphère dentaire, même si certains disent avoir glané des informations auprès de dentistes de leur entourage. Le nombre de consultations pour unproblème dentaire varie selon les praticiens, de 1 par semaine à 1 tous les 3-4 mois. De même que varie leur perception des patients les consultant à ce sujet. Bien qu'ils estiment tous ne pas avoir les compétences optimales pour les prendre en charge et que certains manifestent un mécontentement d'avoir à le faire, nombreux sont ceux qui expriment de l'empathie pour ces patients qui souffrent et se disent préoccupés par les difficultés rencontrées pour obtenir des rendez-vous rapides chez le dentiste. Cette réaction semble en rapport avec la charge de travail du praticien et la perception de la raison pour laquelle le patient consulte : s'agit-il réellement d'un problème de délai de rendez-vous ou le patient espère-t-il plutôt que les soins lui « reviendront moins chers » chez le médecin généraliste ?
Certains praticiens avouent hésiter à soulager la douleur par crainte que le patient ne consulte pas le dentiste par la suite et par crainte aussi de voir se multiplier ce type de consultations, inquiétude partagée par la majorité du groupe.
Des antibiotiques, des antalgiques ou le conseil d'allez voir…le dentiste
Concernant l'usage des antibiotiques dans ces circonstances, il varie du tout au tout selon les praticiens. Si certains en prescrivent systématiquement ou presque, d'autres ne prescrivent que des antalgiques ou même rien, se limitant à conseiller une consultation chez un dentiste. Les praticiens s'accordent sur le fait qu'ils estiment que les patients attendent, voire réclament, des antibiotiques, et certains reconnaissent qu'ils les prescrivent pour éviter tout conflit.
Ce dernier cas de figure pose évidemment problème puisque, non seulement il ne résout généralement pas le problème dentaire, mais il participe à l'apparition de résistances aux antibiotiques. Si des travaux complémentaires seraient utiles pour explorer plus précisément les raisons qui font que les patients consultent un médecin généraliste pour un problème dentaire, les auteurs reconnaissent que la solution à cette prescription inappropriée d'antibiotiques est sans doute de faciliter l'accès aux soins dentaires. Mais ne s'agit-il pas seulement d'un vœu pieux ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire