lundi 9 novembre 2015

Faire du vélo en ville : les avantages l’emportent sur les risques



Faire du vélo en ville : les avantages l’emportent sur les risques
Les avantages l’emportent sur les risques liés à la pratique du vélo dans les grandes villes. C’est la conclusion d’une étude menée par des chercheurs britanniques à Barcelone, en Espagne. L’étude a été présentée dans la revue « Bulletin épidémiologique hebdomadaire ».
Les scientifiques de l’Imperial College de Londres ont examiné les données de la ville de Barcelone, où un système de partage de vélos publics a été mis en place en 2007. Une analyse des taux de maladie et d’accident a montré que les avantages pour la santé sont plus importants que les risques liés au cyclisme.
Selon l’auteure de l’étude, Audrey de Nazelle, le surcroît d’activité physique épargne douze vies par an. Statistiquement, le nombre annuel de morts sur la route a augmenté de seulement 0,03 alors que le nombre de décès dus à la pollution de l’air a augmenté de 0,13 par an.
Outre les aspects favorables à la santé, comme un risque réduit de démence, de diabète, de cancer ou de maladies cardiovasculaires, le vélo permet également de réduire les émissions de gaz d’échappement, ce qui, par voie de conséquence, est bénéfique pour la santé de la population générale. Selon les chercheurs, le système de partage de vélos à Barcelone a conduit à une réduction annuelle des émissions de dioxyde de carbone d’environ 9 000 tonnes.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire