dimanche 1 novembre 2015

Qu’est-ce que le café-sieste ?

Qu’est-ce que le café-sieste ?

La science apporte parfois des solutions simples aux petits tracas du quotidien. Dernier exemple en date : une méthode facile à mettre en œuvre pour surmonter une fatigue passagère. Contre la baisse d'énergie, la plupart d'entre nous optons pour une tasse de café ou une petite sieste. Mais combiner les deux serait encore plus efficace. Il s'agit du « café-sieste » (« coffee nap » en anglais). En pratique, la méthode consiste à boire du café puis à se coucher pendant 20 minutes, en programmant son réveil. Boire du café n'interfère pas immédiatement sur le sommeil puisque l'effet de la caféine est différé de 20 minutes, la molécule traversant l'intestin grêle avant de passer dans la circulation sanguin et d'arriver au cerveau. Au réveil, le sujet ressent ainsi pleinement les effets stimulants de la caféine et ceux réparateurs d'un petit somme.
Le pouvoir dopant du café est principalement dû à son action sur les récepteurs membranaires à l'adénosine, un neuromodulateur qui ralentit l'activité nerveuse et facilite l'endormissement. La caféine bloque la fixation de l'adénosine à ces récepteurs, ce qui mène à une activation des neurones. Son effet, cumulé à celui du sommeil qui élimine naturellement l'adénosine du cerveau, est ainsi boosté.
Plusieurs études scientifiques confirment l'intérêt du « café-sieste ». Testée à partir de simulateurs de conduite ou pendant des exercices de mémoires, cette pratique a permis à des volontaires d'obtenir des niveaux d'attention et de concentration significativement plus élevés que ceux ayant juste pris un café ou fait une simple sieste.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire