dimanche 10 janvier 2016

Bonus pour le numerus clausus

Bonus pour le numerus clausus

A la prochaine rentrée universitaire, 7.633 candidats seront admis en 2e année de médecine, 3.095 en pharmacie, 1.005 en maïeutique et 1.199 en dentaire, selon un arrêté publié au Journal officiel. Le numerus clausus en médecine augmente de 1,8% au niveau national, soit 136 étudiants supplémentaires. La hausse cible les facultés de dix régions "particulièrement en tension" comme l'Auvergne (+10%), la région Rhône-Alpes (+10%), le Centre (+9%) ou encore la Bourgogne (7%), précise Le Quotidien du Médecin. "Parce qu'il produit des effets à dix ans, le numerus clausus ne constitue pas une réponse pertinente aux problématiques posées par la désertification médicale (...). En l'état, il n'a plus raison d'être", juge l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF). Celle-ci dénonce des UFR "saturées", "une massification menée sans moyens" et une baisse du ratio enseignants/enseignés. Elle réclame une évaluation des capacités de formation de chaque faculté et un outil de régulation garantissant une formation de qualité.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire