lundi 28 mars 2016

Accoucher après 50 ans

Accoucher après 50 ans

L'âge avancé, historiquement d
éfini en obstétrique supérieur ou égal à 35 ans au moment de la naissance, est un facteur de complications obstétrico-pédiatriques. Au-delà de 45 ans, les risques d'accoucher par césarienne sont 7 fois plus élevés et certaines études suggèrent qu'après 50 ans, presque aucune femme n'accouche par voie basse, peut-être à cause du dysfonctionnement de l'utérus périménopausique. De ce fait, la tentative de voie basse est rarement proposée mais est-ce réellement justifié ?
A partir du registre des naissances californien, une équipe a analysée les données de 1 346 889 femmes ayant accouché de singletons ≥ 20 SA en les stratifiant par âge et par la parité.
La répartition par âge s'effectue ainsi : 80,7 % entre 20 et 34 ans (groupe de référence), 15,4 % entre 35 et 39 ans, 3,7 % entre 40 et 45 ans, 0,2 % entre 45 et 49 ans et 0,01 % de 50 ans et plus (181 femmes dont 68 primipares). Ces dernières ont suivi un traitement contre l'infertilité dans 39 % des cas et ont débuté la grossesse avec significativement plus souvent un diabète de type 2 ou une hypertension.
Succès pour les tentatives d'accouchement par voie basse dans trois quarts des cas
A cet âge, le risque de placenta prævia est multiplié par 6 et celui d'accouchement < 37 SA par 2. Bien que la morbidité maternelle sévère soit faible (2,7 %), elle est néanmoins 5 fois plus élevée qu'avant 30 ans et les nouveau-nés courent un risque 3 fois plus élevé (15 %) d'être hospitalisés en unité de soins intensifs. Cependant, les modalités d'accouchement sont sans effets sur ces résultats.
Le risque d'accoucher par césarienne est de 62 % pour l'ensemble des femmes de plus de 50 ans, contre 34 % sur l'ensemble de la cohorte. Près de 31 % des primipares sont césarisées dans le groupe référence, contre 75 % à partir de 50 ans. Seules 34 % entrent en travail et finalement accouchent de la même façon que les femmes après 40 ans c'est à dire pas aussi bien que celles de moins de 30 ans. Il n'en reste pas moins que près des trois quarts des tentatives de voie basse sont un succès ; ces tendances sont à peu près les mêmes chez les multipares.
Enfin, il faut déplorer 2 morts maternelles après 50 ans (94 sur le reste de la cohorte). Si la grossesse à ces âges n'est pas sans risques, l'accouchement voie basse lui ne semble pas en comporter outre mesure.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire