dimanche 20 mars 2016

Audition : les signes qui relèvent des urgences

Audition : les signes qui relèvent des urgences

Les actions de prévention sur les risques auditifs ont porté leurs fruits : le grand public connaît de mieux en mieux les dangers d'une surexposition au bruit et à la musique forte. Lors d'un concert ou d'une soirée dans une discothèque, par exemple, les signes qui doivent alerter sont des nausées, un déséquilibre ou un vertige, avec une impression de bourdonnement. Il faut alors se réfugier au calme, loin de la source sonore perturbatrice, pour permettre à l'oreille de récupérer.
Un acouphène ou une hyperacousie (hypersensibilité aux bruits entraînant de la gêne voire de la douleur) ressentis pendant une à 30 minutes ne doivent pas alarmer car ils sont généralement le signe d'une atteinte bénigne. Si les troubles persistent pendant 24h, il faut téléphoner à son médecin traitant ou à un ORL qui pourront, le cas échéant, prescrire un premier traitement. Au bout de 48 heures, il faut immédiatement se rendre au service des urgences ORL de l'hôpital.
« Cette réaction précoce est le seul moyen de récupérer l'oreille dans 80% des cas. Car une fois installées, les lésions auditives sont irréversibles. Les seules solutions sont alors palliatives : appareil auditif, rééducation de l'écoute, prise en charge psychothérapeutique... », précise E-Santé.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire