lundi 25 avril 2016

AVC: une prise en charge précoce réduit le risque de moitié

docndoc  

AVC: une prise en charge précoce réduit le risque de moitié

Une étude internationale publiée dans le New England Journal of Medicine du 21 avril montre que dans 25% des cas, un accident vasculaire cérébral (AVC) est précédé d'un accident ischémique transitoire (AIT). La prise en charge de ces patients dans les 24 heures permet de réduire de moitié le risque d'AVC. En France, entre 15.000 et 25.000 AVC pourraient ainsi être évités chaque année si les victimes étaient prises en charge dès l'apparition des premiers signes, note Pourquoi Docteur. Certains pays comme l'Angleterre ont déjà ouvert des services spécialisés dans la prise en charge des AIT. "Ils estiment qu'ils évitent entre 10.000 et 20.000 AVC par an", explique le Pr Pierre Amarenco, chef du service de neurologie et du Centre d'accueil et de traitement de l'attaque cérébrale à l'hôpital Bichat (AP-HP, Paris). La France, elle, n'a pas sauté le pas. Seulement deux de ces cliniques existent dans le pays, celle de Bichat à Paris et une autre au CHU de Toulouse-Rangueil. "Ce qui nous manque, ce sont des recommandations de la Haute Autorité de santé et un véritable plan ministériel pour développer des cliniques d'AIT".

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire