mercredi 6 avril 2016

Les généralistes ont le moral en berne

Les généralistes attribuent une note de 4,6 sur 10 à la situation de leur profession, 3,7 sur 10 à son avenir, et 25% recommanderaient leur métier à des jeunes, selon l'Observatoire des professions libérales de santé de CMV Médiforce, réalisé auprès de 486 médecins, dentistes, pharmaciens, infirmières, kinésithérapeutes, vétérinaires, biologistes et radiologues. 90% des généralistes estiment que les complémentaires santé "vont avoir un poids grandissant dans l'orientation des dépenses de santé des patients et que c'est plutôt une mauvaise chose". 35% sont préoccupés par une baisse future de leurs revenus, 28% déclarent que c'est déjà le cas, et 47% sont tentés par le déconventionnement même si seulement 3% envisagent de s'y mettre, rapporte Le Généraliste. Sur l'ensemble des professionnels de santé, 43% déclarent que l'e-santé est présente dans leur cabinet, 25% font régulièrement de la télé-expertise et 50% en feront prochainement. A contrario, 40% pensent qu'ils ne feront jamais de téléconsultation, ajoute Le Quotidien du Médecin.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire