samedi 11 juin 2016

Quels remèdes à la désertification médicale?

docndoc remplacements médicaux

Quels remèdes à la désertification médicale?

Au Congrès de la médecine d'urgence, François Hollande a exprimé sa gratitude aux urgentistes "au nom de la Nation", relève Le Généraliste. Le chef de l'Etat a défendu la création des groupements hospitaliers de territoire (GHT), du diplôme universitaire de médecine d'urgence et de primes pour les jeunes praticiens hospitaliers et réitéré son engagement que chaque Français soit à moins de 30 minutes des urgences. Par ailleurs, il s'est inquiété d'une baisse du nombre de généralistes sur le territoire. En réponse à l'Association des maires de France (AMF), qui a ouvert son congrès sur ce thème, MG France a estimé que la nouvelle convention médicale devra "rémunérer notre exercice tout entier", via un "forfait structure pour investir, une équité de valeur des actes de soins et la rémunération de notre travail quotidien de coordination", rapporte Le Quotidien du Médecin. Qui livre les propositions de Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France et candidat à la présidentielle: augmentation du numerus clausus de quelque 7.600 places à 10.000, ouverture de 1.000 nouvelles maisons de santé dans les communes de 3.500 à 10.000 habitants, baisse des cotisations URSSAF des professionnels de santé exerçant dans un désert et bourse d'études pour les jeunes s'installant dix ans dans une zone sous-dotée.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire