Docndoc lève 100 millions d’euros pour digitaliser le remplacement médical

La medtech docndoc, conceptrice d’une plateforme de mise en relation des médecins par un algorithme facilitant le remplacement médical, vient d’annoncer une levée de fonds. Ce sont 100 millions d’euros qui ont été récoltés auprès de fonds d’investissement européens et Venture Capital chinois.

Apres 2 ans de beta tests par le Dr Pascale Karila-Cohen, radiologue française, la start-up docndoc propose depuis 3 ans une plateforme mondiale à destination des professionnels de santé, afin qu’ils puissent trouver un remplaçant ou un remplacement en moins de 5 minutes. Ce lundi 1er avril, l’entreprise annonce une levée de fonds de 100 millions d’euros, réalisée auprès de fonds d’investissement européens et Venture Capital chinois.

La start-up part de ce constat : en France, un professionnel de santé sur deux est considéré en burn-out, et une commune sur trois en désert médical. 

C’est alors qu’a émergé l’idée de créer une plateforme permettant de faciliter le remplacement de professionnels de santé sur des missions courtes, longues ou saisonnières, partout en France, et ce, facilement, notamment à l’aide d’un algorithme d’IA de date, lieu, de métiers et de spécialité de métier.

Le remplacement de professionnels étant « une porte d’entrée dans le recrutement de professionnels dans les régions où il en manque » 

Recrutement, déploiement, recherche

Un an après son déploiement dans les structures hospitalières, la start-up de medtech a réussi à s’implanter dans 4 régions et dans plus de 20 établissements de santé.

Cette levée de fonds de 100 millions d’euros va permettre à docndoc d’accélérer son développement, avec des objectifs clairs : renforcer les équipes de ventes et marketing, implanter la plateforme au Luxembourg, Belgique, Allemagne et Roumanie, et, enfin, accélérer l’adhésion des médecins à la plateforme et le développement à d’autres professionnels de santé.

Le Dr Karila-Cohen, Présidente de Docndoc, l’explique elle-même : « Cette levée de fonds associant des spécialistes du domaine de la data et de la santé digitale soutient l’ambition de Docndoc d’être le leader européen du remplacement médical. Nous sommes ravis d’avoir le support de fonds d’investissements européens dans cette aventure au profit de tous les acteurs du système de santé. »


Docndoc sur France Inter « Carnets de campagne »

Retrouvez Docndoc sur France Inter ➡ https://bit.ly/2s8fk23

Docndoc y est décrit comme un « outil de lutte contre le désert médical et surtout le casse-tête des remplacements de médecins généralistes dans nos pays. Cette initiative est le fruit d’une réflexion menée par Pascale, radiologue, correspondante des Carnets et fondatrice de Docndoc, une plateforme qui permet d’optimiser le recrutement de médecins remplaçants. »

Petite précision: docndoc est ouvert à toutes les spécialités, pas que les généralistes ! Qu’il s’agisse d’une garde ou astreinte, d’un remplacement fixe ou ponctuel, choisissez le remplaçant qu’il vous faut dans la liste des résultats proposés.

A tester ! 

 

Les commandements pour remplacer un confrère en toute sérénité

Réinventer le remplacement médical

Le marché du remplacement médical est très actif mais désorganisé et peu efficace, il fonctionne exclusivement par le bouche à oreille, consultation de petites annonces et localement.

Le marché du remplacement médical en pleine expansion. Aucune incitation gouvernementale n’a fait ses preuves. 

Remplacer un médecin dans toutes les régions de France devient plus facile sur www.docndoc.fr

Notre solution

Docndoc est un site professionnel de remplacements médicaux par mise en relation directe des médecins remplacés et remplaçants dans toute la France grâce à un matchmaking ciblé (spécialités/ lieux /dates).

La plateforme dynamise et simplifie le remplacement de médecins aussi bien dans les villes que dans les zones désertées. 

La plateforme est ouverte à toutes les spécialités médicales, pour des remplaces réguliers ou ponctuels, gardes et astreintes.

Pas QUE du remplacement médical

1. Des remplacements de dernière minute tu trouveras

2. Dans toute la France tu bougeras

3. Tes disponibilités tu donneras

4. Ton salaire tu doubleras

5. Une nouvelle région tu découvriras

6. Réactif tu seras

7. D’un grand réseau médical tu profiteras

8. Tes compétences tu perfectionneras

9. Tes amis tu parraineras

10. Remplacer & bouger, tu aimeras !

Vidéo

Rejoignez notre communauté de médecins par ici.

Médecin, remplacement médical et tourisme

Vous ne trouvez pas de remplacements à effectuer en région ?

docndoc.fr, plateforme nationale de remplacements médicaux par match de dates/lieux/spécialités, s’ouvre aux Régions de France afin de lutter contre la désertification médicale.

La Normandie est la première région à tester la Docnbox (box virtuelle associant le remplacement médical avec une activité régionale à prix réduit).

Un diner Casino ? Une après-midi détente au Thalazur ? Une journée d’exception en famille à Festyland ?

Des activités ouvertes pour tous les médecins, et leurs familles, lors d’un remplacement médical dans la région, et ce, à titre promotionnel !

Rejoignez notre communauté sur www.docndoc.fr pour trouver le remplacement médical qui vous convient en 2 clics et bénéficiez de promos sur des activités touristiques 

Aidez-nous à réinventer les remplas, postez vos disponibilités régulièrement et testez sans modération la Docnbox!

Les premiers jours à l’internat – témoignages

« Le grand jour est arrivé !
Premier jour d’interne dans votre service: vendredi 2
Avant la prise de fonction, tour du cadre (surveillant) dans le  service, puis retrait des blouses à la lingerie.

Fait véridique : 80% des internes se perdent dans l’hôpital le 1er jour.

Quand l’interne prend son poste à 11H c’est exceptionnel le 1er jour, il se fait engueulé par les infirmières car il fait sa visite trop tard, ne connait pas les malades et c’est l’heure du changement d’équipe (il est 15H…)

Bon, il s’en sort et termine sa visite vers 19H.  Mais il doit aller à la réunion de choix de gardes (s’il n’y va pas, il est sur qu’il est mis d’office le soir même) et pendant 2 à 3 h, il se bat pour ne pas être de garde à Noël ET jour de l’an car c’est le plus jeune.

C’est parti pour 4 ans d’esclavage »

Bon courage de l’équipe docndoc.fr

Comment choisir son stage pendant l’internat ?

Les choix de stage ont lieu un peu avant chaque début se semestre : fin septembre début octobre pour le semestre de novembre, fin mars pour le semestre de mai. 

Les spécialités suivantes ont un pool de choix de stage chacune :  Médecine générale, Chirurgie, Anesthésie Réanimation, Psychiatrie, Santé Publique, Biologie médicale, Médecine du travail, Gynécologie médicale, Gynécologie Obstétrique et Pédiatrie.

Les choix s’effectuent par ancienneté et rang de classement aux ECN.
En cas d’absence aux choix effectuez une procuration dont le formulaire est en ligne sur le site de l’ARS ou de l’association à laquelle vous appartenez.

La personne que vous mandaterez pour votre choix devra être munie de sa pièce d’identité, de votre procuration, d’une photocopie de votre pièce d’identité.

En cas de demande particulière n’oubliez pas de le signaler : remord, stage hors filière, mise en disponibilité, interCHU, stage en surnombre. Les affaires médicales du CHU, l’ARS, les référents de DES mais aussi vos internes référents devront être tenus informés. 

Bon stage!

Guide de survie à l’internat, bientôt dans les bacs dans l’onglet docntool de docndoc

Pourquoi choisir une RCP pour mon internat en médecine ?

Qu’est-ce que la responsabilité civile professionnelle ?

La RCP, responsabilité civile professionnelle, est un contrat d’assurance dont l’objectif est de garantir un professionnel contre les risques représentés par l’exercice de sa profession. Elle aide le médecin qui l’a souscrit à indemniser un patient qui serait victime de préjudices consécutifs à une prise en charge médicale fautive, à indemniser un patient victime de dommages causés dans le cadre de l’activité professionnelle de médecin mais en dehors de soins.

La RCP comprend aussi souvent une annexe, la protection juridique, qui prend en charge de manière plafonnée les frais de procédure. 

La RCP est-elle obligatoire pour le médecin remplaçant ?

Il n’existe pas d’obligation légale pour l’interne en médecine à souscrire une RCP.  Mais, un remplaçant, qu’il soit étudiant en médecine ou médecin, exerce sous sa seule responsabilité, en lieu et place du médecin remplacé.

Le contrat de remplacement devra rappeler qu’un remplaçant exerce son art en tout indépendance, et est seul responsable vis-à-vis des patients et des tiers des conséquences de son exercice professionnel.

L’assurance de l’hôpital couvre en effet l’interne dans son exercice médical. En cas d’infraction pénale ou de faute détachable du service, la responsabilité personnelle de l’interne se trouve engagée et il n’est plus couvert pas l’assurance de l’hôpital ni par sa RCP. 

Je souscris à une responsabilité civile professionnelle avec la MACSF.

Contrat de remplacement et responsabilité civile professionnelle médecin remplaçant

À quoi sert donc une responsabilité civile professionnelle ?

Tout d’abord assurer une faute détachable du service, même si elle reste exceptionnelle. Ensuite assurer le médecin en cas de réclamation qui génère souvent des frais de procédure. 

ATTENTION : la RCP est nécessaire en cas de remplacement car l’assurance de l’hôpital ne couvre pas l’interne dans ce cas précis.

Comment survivre à l’internat ? Guide bientôt disponible dans la docntool

URSSAF et médecin remplaçant, tout ce qu’il faut savoir

L’affiliation à l’URSSAF est-elle obligatoire
pour un médecin remplaçant ?

Elle est obligatoire dès un remplacement médical supérieur à 7 jours (soit 14 vacations), quel que soit votre statut, c’est-à-dire le 8eme jour effectif ou la 15ème vacation. L’affiliation prend effet dès le 1er jour d’activité déclarée, même si le remplacement médical a été effectué l’année précédente. 

Conseil: bien s’inscrire à l’URSSAF de sa région car il y a quelques variations régionales .Tout est informatisé, inutile de tricher ! 

L’affiliation à l’URSSAF est obligatoire pour tout interne, médecin thésé ou salarié en temps plein ou en temps partiel, et quel que soit votre âge (valable pour les très jeunes remplaçants de moins de 26 ans) 

L’adresse de déclaration doit correspondre au domicile du médecin remplaçant.

L’URSSAF : comment ça marche?

L’URSSAF renseigne le centre des impôts de votre domicile.

Le médecin remplaçant, non installé par définition, n’est pas obligé de la payer en début d’activité. 

Si vous prouvez que votre activité n’est pas habituelle (inférieure à 2 mois par ans), vous pouvez demander un dégrèvement partiel ou total, en fonction de votre situation. C’est un impôt local, calculé sur les impôts du domicile du remplaçant (de 200 à 2000 euros). 

Cette taxe est déclenchée par le service des impôts des entreprises (SIE) du centre de vos impôts. 

Si vous êtes médecin thésé, elle déclenche (en domino) l’appel à cotisation de la CARMF. 

Lorsque vous commencez votre activité, vos revenus professionnels n’étant pas connus, les cotisations et contributions des deux premières années sont calculées sur une base forfaitaire.
Cette base s’élève à 19 % du plafond annuel de la Sécurité Sociale au titre de la première et de la deuxième année d’activité. 

Le conseil de l’expert :

Le paiement par chèque fortement conseillé car la desinscription est plus facile (l’URSSAF continue les prélèvements et il est plus compliqué de se faire rembourser).

Attention au mois d’Aout, car, bien sûr, il y a un prélèvement début aout.

Pour en savoir plus, téléchargez le guide du remplaçant

Le statut de médecin remplaçant: ce que cela implique

La responsabilité du médecin remplaçant

Le médecin remplaçant, qu’il soit étudiant ou docteur en médecine, exerce en lieu et place du médecin installé. Par conséquent il utilisera tous les documents de ce dernier (ordonnances, certificats, feuilles de soins pré-identifiées,…) qu’il rayera en indiquant sa qualité de remplaçant et son nom. 

Il faut donc que sur tous les documents (ordonnances, certificats, feuilles de soins, attestations diverses,…) le médecin remplaçant précise son identité et mentionne sa qualité de remplaçant ainsi que le nom du médecin qu’il remplace. De même, le médecin remplacé doit laisser son caducée à son remplaçant. 

Durant le remplacement médical, l’étudiant en médecine relève de la juridiction disciplinaire de l’Ordre (Code de déontologie, art. 1er). 

Le médecin remplaçant agit sous sa propre responsabilité aussi bien pour ses décisions que dans ses actes. La licence de remplacement est strictement personnelle.

Le médecin remplaçant thésé peut rédiger des ordonnances à son nom en dehors du remplacement et ajouter « acte gratuit » 

Il est possible de remplacer plusieurs médecins à la fois (cabinet médical) mais il faut utiliser les feuilles de soins de chaque médecin pour chaque patientèle propre.

Remplacer un confrère, oui mais …

Attention! Il est illégal de remplacer un confrère plus de trois mois de suite, même si cela se pratique en routine. En cas d’empêchement de faire le remplacement vous ne devez vous faire remplacer qu’après accord avec le remplacé et non pas de façon sauvage. 

Le remplacement régulier et à long terme est interdit par l’Ordre des Médecins, même si toléré (et encore cela dépend des CDOM ), cela s’assimile à de l’assistanat déguisé. 

Il est possible d’avoir une courte période d’essai avant de s’engager pour faire un remplacement médical, le mettre sur le contrat de remplacement ainsi que la durée de la période d’essai. 

Télécharger le guide du remplaçant

 

Le remplacement médical pour les nuls

Qui peut remplacer ?

Les internes non thésés: ils doivent avoir validé un 2ème cycle d’études médicales en France (decret n° 2014 – 1075 du 22 septembre 2014 relatif à la mise à jour de l’annexe 41 – 1 mentionnée à l’article d.4131 – 1 du code de la santé publique) ou dans un état européen (decret n° 2014 – 1075 du 22 septembre 2014 relatif à la mise à jour de l’annexe 41 – 1 mentionnée à l’article d.4131 – 2 du code de la santé publique); et être inscrit en 3ème cycle des études médicales 

Tout médecin thésé non installé (ou ayant un diplôme étranger équivalent), français ou étranger, inscrit à l’ordre départemental des médecins, et à jour de cotisation, peut également remplacer un confrère.

En règle générale, avoir une licence de remplacement à jour délivrée par l’ordre des médecins permet de remplacer un médecin en France.

Qui peut se faire remplacer?

Tous les médecins ont besoin d’une pause !

Si vous êtes un médecin libéral, vos médecins remplaçants utilisent leur cartes CPS s’ils sont thésés ou leur carte CPF (carte professionnel de Santé en Formation) s’ils ne sont pas non thésés.

A défaut, votre médecin remplaçant peut utiliser les feuilles de soins. Cela permettra de comptabiliser les CS, pour la rétrocession, en ouvrant une session« remplaçant » sur le logiciel du cabinet et pratiquer les télétransmissions des actes 

Si vous êtes médecin salarié, le remplacement se fait souvent après un accord (arrangement) oral avec les confrères salariés dans le même établissement, sans rémunération supplémentaire.
Si vous faites appel à un médecin remplaçant extérieur à l’établissement de santé, celui-ci est directement rémunéré par la direction financière ou le DRH de l’établissement.

Télécharger le guide du médecin installé

Obtenir sa licence de remplacement

Elle est obligatoire pour les médecins non inscrit.es au tableau de l’ordre, c’est-à- dire les remplaçants non thésés, et doit être obtenue auprès du CDOM (conseil départemental de l’ordre des médecins) du département de la faculté. 

La licence de remplacement est valable jusqu’au 30 novembre de l’année suivante et renouvelable pendant 6 ans après la date d’entrée en 3ème cycle. 

Médecins remplaçants, pensez à faire une demande de renouvellement chaque année pour remplacer dans toute la France en toute légalité!

Télécharger le guide du remplaçant 

Les documents indispensables pour un remplacement médical en toute sérénité

  • Licence de remplacement 
  • Autorisation de remplacement émise par le CNOM : à chaque fois que vous remplacez un médecin différent. celle-ci n’est valable que pour la période de remplacement. Ce document vous est envoyé après demande du médecin remplacé, normalement avant le début du remplacement ou exceptionnellement après en cas d’urgence. 
  • Contrat de remplacement (à télécharger sur www.docndoc.fr): entre vous et le médecin installé spécifiant notamment les dates de remplacements et le pourcentage de la réversion d’honoraires.
  • Assurance responsabilité civile professionnelle : une activité de remplacement met en jeu votre responsabilité civile propre en cas de faute ou de litige avec un patient.